Peinture Vidéo Activités interdisciplinaires Groupes de recherche Publications Bio Contact

 

• Musique/Oustvolskaïa/Peinture (2014- )
• Petits tableaux (2014- )
• Traduction et reprise (2013- )
• Musique/Feldman/Peinture (2007- )
• Murs d'atelier (2002-  )
• Dessin (2002-  )
• Surface d'enregistrement (2002-2006)
• Vidéo/Vertov/Peinture (1997-2001)
• Vidéo/Peinture (1990-1996)
• Peinture (1989-1990)

MUSIQUE/FELDMAN/PEINTURE

Depuis 2007, un nouveau cycle de travail explore la difficile relation qu'entretiennent la peinture et la musique, rapport qui a marqué indéniablement une grande partie l'histoire de la peinture abstraite. Cette relation entre musique et peinture passe par une passion pour le compositeur américain Morton Feldman (1926-1987), lui-même inspiré par les peintres abstraits de son époque. À travers la série « For Feldman, symétrie inachevée » (2008), M. Côté s'est donné comme premier objectif de transposer sur toile une interprétation visuelle de la pièce Crippled Symmetry (1983) du compositeur. Cette impressionnante œuvre musicale dont la durée peut facilement dépasser les 95 minutes a été composée avec un matériau réduit : quatre notes. En 2010, Côté a poursuivi son travail de transposition de signes musicaux en signes graphiques sur toile avec une nouvelle pièce de Feldman, Palais de Mari (1986). Cette fois-ci, l'entièreté de la pièce a été transposée en peinture avec, lors du vernissage, l'interprétation de la pièce par le pianiste Jacques Drouin. De récents tableaux reprennent une ou deux mesures de la partition et s'inspirent du mode musical de transposition qu'est l'augmentation. Il s'agit d'un procédé qui consiste à augmenter la durée des notes, généralement en doublant chacune de leur valeur. Sur chaque tableau, on retrouve des formes géométriques et des espaces colorés transcrivant résolument « l'espace entre les sons », une résonance qui suspend la peinture, comme la musique de Feldman suspend les sons.

crédit photo Guy L'Heureux