Peinture Vidéo Activités interdisciplinaires Groupes de recherche Publications Bio Contact

 

• Musique/Oustvolskaïa/Peinture (2014- )
• Petits tableaux (2014- )
• Traduction et reprise (2013- )
• Musique/Feldman/Peinture (2007- )
• Murs d'atelier (2002-  )
• Dessin (2002-  )
• Surface d'enregistrement (2002-2006)
• Vidéo/Vertov/Peinture (1997-2001)
• Vidéo/Peinture (1990-1996)
• Peinture (1989-1990)

SONATA OUSTVOLSKAÏA

Au cours de l'année 2007, Mario Côté entreprenait un long travail de traduction graphique et picturale à partir de partitions musicales de compositeurs du XXe siècle. Il entame aujourd'hui un tout nouveau cycle de tableaux réalisés cette fois autour des œuvres de la compositrice russe Galina Oustvolskaïa (1919-2006). Dans un premier temps, il s'est intéressé à sa Sonate no 6 pour piano (1988) : il a fait une étude attentive de la partition, puis il a réalisé un document filmique de l'interprétation de la pièce que livrait le pianiste Jacques Drouin. Dans la foulée de cette recherche initiale, il a créé une série de tableaux ainsi que des œuvres sur papier. Il faut avant tout savoir que l'œuvre pianistique d'Oustvolskaïa se caractérise par l'emploi répété de blocs de sons homophoniques, dits clusters, et par l'usage de dynamiques extrêmes.

Pour sa traduction picturale de la sonate d'Oustvolskaïa, Côté s'est donc inspiré d'un procédé qu'il a utilisé dans l'univers de Feldman, mais l'a fait évoluer dans ce nouvel espace pictural, où un certain nombre de rectangles correspondent à la hauteur des notes. Et pour représenter les clusters, il a déposé avec minutie sur une section de la toile plusieurs lignes colorées et entrelacées, tel un treillis plaqué sur la surface peinte. Ce « tressage » de sons voisins joués simultanément traduit bien en peinture l'effet sonore, dense et compact, que produit l'exécution de la pièce.

crédit photo Guy L'Heureux